Remplacement d’une école dans Bellechasse : un investissement de plus de 20M$



Saint-Damien-de-Buckland, le 7 décembre 2021. ― Les élèves du Centre de services scolaire (CSS) de la Côte-du-Sud, à Saint-Damien-de-Buckland, dans la région de la Chaudière-Appalaches, pourront bientôt évoluer dans un nouveau milieu d’apprentissage sécuritaire, moderne et adapté à leurs besoins. Le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, et l’adjointe parlementaire du ministre de la Famille et députée de Bellechasse, Mme Stéphanie Lachance, ont fait l’annonce aujourd’hui d’un investissement de plus de 20 millions de dollars pour le remplacement de l’école des Rayons-de-Soleil, lors de leur passage à Saint-Damien-de-Buckland.


Actuellement, l’école loge dans le Collège de Saint-Damien. Ce dernier étant trop vétuste, il sera démoli, après la construction et la mise en service de la nouvelle infrastructure.


Ce projet a été retenu et priorisé, notamment parce que la vétusté de l’école est très avancée et que celle-ci ne répond plus aux besoins du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud. Il devient ainsi plus rapide, économique et sécuritaire de la détruire complètement pour ensuite la reconstruire, offrant de cette façon aux élèves et au personnel, une école de qualité, saine et stimulante.


Le projet s’inscrira dans la nouvelle vision gouvernementale pour une « nouvelle génération d’écoles », dévoilée à l’hiver 2020 par le premier ministre et le ministre de l’Éducation. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, cette nouvelle génération d’écoles est adaptée aux méthodes d’enseignement modernes. Les espaces communs favorisent la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arborent également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.


Citations :


« Je suis très fier des sommes annoncées aujourd’hui. Elles serviront à remplacer une école considérée en « fin de vie utile » et permettront aussi aux élèves de jouir d’une école neuve! Je le répète souvent : il est essentiel d’investir en éducation et de placer les élèves au cœur de nos priorités, en leur offrant des milieux d’apprentissage sécuritaires et modernes. Les enfants doivent pouvoir évoluer dans des espaces lumineux et adaptés à leurs besoins pour pouvoir atteindre leur plein potentiel. Prendre soin de nos écoles, c’est aussi donner à nos enseignantes et enseignants des lieux de travail stimulants et agréables. »


Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation


« Je me réjouis des sommes accordées pour notre région. Comme partout au Québec, les enfants méritent ce qu’il y a de mieux : des écoles modernes, lumineuses et sécuritaires où ils peuvent apprendre et socialiser en toute quiétude. Grâce à ces investissements qui vise le remplacement des bâtiments vétustes, nous pourrons éliminer les écoles désuètes et rafraîchir les infrastructures, mettant ainsi en place toutes les bases nécessaires à la réussite éducative. Ces améliorations offriront aux enfants un parcours scolaire plus agréable et dynamique. »


Stéphanie Lachance, adjointe parlementaire du ministre de la Famille et députée de Bellechasse


« Nous nous réjouissons de l’annonce faite aujourd’hui par le ministre de l’Éducation. Offrir aux élèves et aux futurs élèves de Saint-Damien une école saine, sécuritaire et mieux adaptée à leurs besoins est une priorité. Cette nouvelle construction apportera un vent de renouveau dans un environnement qui a déjà tout pour plaire aux familles. »


Jean-Marc Jean, directeur général du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud


Faits saillants :


  • L’investissement annoncé est prévu au Plan québécois des infrastructures 2021-2031. Il servira à remplacer un bâtiment devenu vétuste.

  • La sélection de l’ensemble des projets retenus à travers la province a été effectuée, entre autres aspects, selon l’état de vétusté physique du bâtiment, sa fonctionnalité ainsi que la présence d’éventuels enjeux de santé ou de sécurité. La nécessité de reconstruire l’infrastructure selon la situation d’espace du territoire a aussi été étudiée.


- 30 -