30 000 $ pour soutenir le programme éducatif du projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue



Le gouvernement du Québec accorde une somme de 30 000 $ sur trois ans à un organisme sans but lucratif (OSBL), la Société de conservation et de mise en valeur de la Grande plée Bleue, afin de contribuer à la mise en valeur éducative et à la conservation du projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue, situé dans Chaudière-Appalaches. Il vient ainsi soutenir l'action d'un partenaire essentiel à la conservation et à l'éducation dans cette rare réserve écologique ouverte au public.


C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui la députée de Bellechasse, Mme Stéphanie Lachance, au nom du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.


L'OSBL la Société de conservation et de mise en valeur de la Grande plée Bleue s'occupe de la gestion du programme éducatif du projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue, en collaboration avec la Ville de Lévis et le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Ce programme éducatif consiste en des visites éducatives guidées sur réservation, principalement lors de la saison estivale, et en une programmation d'activités éducatives ponctuelles.


Cette subvention contribuera à soutenir l'organisme :

  • pour la coordination du programme éducatif en place et le maintien (ou la bonification) de l'offre d'activités éducatives dans la réserve écologique;

  • pour la promotion de ce programme et du rôle des réserves écologiques;

  • pour le suivi de la capacité de support de la réserve écologique;

  • pour la participation aux travaux du comité tripartite (ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, organisme et municipalité partenaire) pour le suivi et l'évaluation du programme éducatif.

Citations :

« Avoir le droit de fréquenter une réserve écologique est un rare privilège, puisque la majorité de ces aires protégées sont gardées à l'abri de l'activité humaine, au bénéfice des écosystèmes et des espèces animales et végétales qu'elles abritent. En plus de leur objectif de conservation intégrale, les quelques réserves écologiques ouvertes au public, comme le projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue, ont une vocation d'éducation. Ces dernières doivent donc offrir des programmes éducatifs bien encadrés et efficaces. Je félicite la Société de conservation et de mise en valeur de la Grande plée Bleue, qui prend soin de ce territoire afin que sa mise en valeur éducative soit réalisée dans le plus grand respect possible. »


Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval


« La population de Bellechasse est de plus en plus sensible à son environnement naturel, et le besoin de prendre l'air en cette période de pandémie n'a fait qu'amplifier cette tendance. Aujourd'hui, je l'invite à faire connaissance, si ce n'est pas déjà fait, avec ce joyau de notre patrimoine naturel collectif qu'elle a la chance d'avoir à proximité, soit le projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue. Continuons de nous intéresser à la nature; elle nous le rend au centuple! »


Stéphanie Lachance, députée de Bellechasse


Fait saillant :

  • Les réserves écologiques constituent des territoires conservés intégralement à leur état naturel et comportant des caractéristiques écologiques distinctives. Il n'est pas possible d'y accéder, sauf avec une autorisation pour y réaliser des projets scientifiques ou éducatifs. Leur statut de protection est le plus restrictif de ceux que prévoit la Loi sur la conservation du patrimoine naturel.


Liens connexes :

Pour de l'information sur le projet de réserve écologique de la Grande-Plée-Bleue : www.grandepleebleue.ca.

Pour de l'information générale sur les réserves écologiques : www.environnement.gouv.qc.ca/biodiversite/reserves/index.htm.

SOURCE Cabinet du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques